2005 - Escapade en Aveyron

Evidemment, vous vous demandez d'où vient ce petit curieux de pierre sur la page d'accueil?
De la formidable abbatiale de Conques dans l'Aveyron que nous avons visité un jour d'avril 2005.
Photos disponibles dans la galerie "Cimaises".

De Montpellier, autoroute A75 jusqu'à La Canourge, puis à l'ouest prendre la vallée du Lot.

Espalion : le pont gothique en grés rouge. Belle vue d'ensemble depuis les jardins au bord du Lot sur le vieux palais.
Promenade à pied jusqu'à la chapelle romane de Perse, elle auussi en grés rouge, avec un mur-clocher. Beau tympan mélant la représentation de la Pentecôte avec celle du Jugement dernier.
A l'intérieur, belle décoration colorée des voutes romanes.

Estaing : vieux chateau et pont des pélerins dans un décor austère. Rien à voir avec notre Giscard !!

Entraygues : étroit pont sur la Truyère, au confluent avec le Lot.

A Grand-Vabre : à gauche vers Conques.

Située à flanc d'un fond de vallée de la forme d'un cirque, creusée par le rivière de l'Ouche dans un plateau schisteux. Site existant depuis le VIIIème siècle.
Hôtel dans la rue unique qui monte vers l'abbatiale.

Le village a conservé son aspect moyennageux; La circulation automobile en est bannie, pas de stationnement. La Place du parvis de l'abbatiale, entourée de maisons, maintenant des boutiques de souvenirs, salon de thé, etc...fait penser aux images de N.D de Paris avec Quasimodo et Lollobrigida.... En fait, la place est déserte en cette saison, nous sommes seuls!
Petites rues en pente, vielles maisons pittoresques, arbres en fleurs.

la façade de l'abbatiale : Quelle surprise de trouver une façade en si bon état après tant de siècles, les sculptures ne semblent pas abimées ni restaurées et des traces de peinture polychrome subsiste par endroits. Toujours sur le thème du jugement dernier avec le Christ Sauveur dans sa mandorle, un foisonnement de scènes réalistes. Et tout autour du tympan, cette frise "du curieux" dans diverses postures.

le curieux : Extrait du fascicule "Le tympan de Conques en détail" :
"Il est curieux ce personnage à la raie au milieu dont on aperçoit le bout du nez et le regard derrière le phylactère vierge tenu des deux mains, au-dessus et au-dessous.
Quatorze fois répété sur l'archivolte qui surplombe le tympan : c'est la perfection numérique 14:2=7. Avec le huitième qui termine chaque série à l'horizontale, c'est la plénitude.
S'agit-il des figures angéliques évoquées par St Pierre?"
Pas de réponse, mais les sculpteurs de l'époque ne manquaient pas d'humour!

L'intérieur de l'abbatiale est imposant dans sa hauteur et la simplicité du roman mais sombre ne permettant pas de voir les chapiteaux élevés. Les vitraux modernes de Soulages ne choquent pas et diffusent une lumière douce.

le trésor et Sainte Foy : Regroupé dans une salle obscure, les objets sont bien exposés avec un éclairage individuel. Quelle richesse regroupée en un seul lieu, tous sont plus beaux les uns que les autres, reliquaires, croix, autel portatif et bien sûr, le reliquaire de Ste Foy, statue de bois recouverte d'une feuille d'or repoussée et incrustée de gemmes de diverses provenances. La statue en elle-même n'est pas du meilleur style, plutôt disproportionnée mais le travail de l'orfévre remarquable.

On se balade dans les petites rues en pente pour voir les anciennes maisons à encorbellement et aux toits de schiste argenté, les tours, les portes dans les remparts. Beau point de vue depuis l'oratoire de la Capelette au milieu d'arbres en fleurs, de la chapelle St Roch au bas de la rue Charlemagne (ancien chemin de Compostelle qui traverse la rivière au pont "romain"), depuis la croix de Bancarel en prenant la voiture sur la route de Rodez.

Balade en voiture autour de Conques : Pruines, Villecomtal, Bozouls "le trou", Estaing

Départ pour Albi en passant par Rodez. Cathédrale d'Albi trés imposante, ressemble plus à une forteresse de l'extérieur qu'à une église, mais l'intérieur est totalement différent, de style gothique méridional, immense vaisseau coupé en deux par un jubé du XVI°s. Assez sombre, il ne nous semble pas aussi séduisant que le présentent les brochures touristiques. Immense fresque du Jugement Dernier sous l'orgue. Déambulatoire avec de belles statues.

Palais de la Berbie : belle vue des jardins vers la ville et le Tarn. Musée Toulouse-Lautrec, trés grand et intéressant.

Cordes-sur-Ciel dans le Tarn : la cité médiévale est perché sur une butte d'où l'on domine les collines environnantes. Balade à pied dans les ruelles pas trop défigurées par les boutiques. Belles maisons gothiques bien restaurées du début du XIV°s.

Retour par les petites routes du Haut-Languedoc: St-Affrique, Bédarieux.