Arnaud Beltrame et Mireille Knoll

Reconnaissance nationale, marche blanche, réconforteront certainement les familles des victimes de ces attentats odieux.
Un geste héroïque en effet, le Lt-Col Beltrame a fait un choix difficile, au delà du raisonnable mais conforme à son engagement pour la patrie.
Qui serait capable d'agir ainsi, peu d'entre-nous je pense, ce n'est pas dans l'air du temps et tout le monde en est sidéré.
Il a protégé des civils innocents, otages d'un forcené radicalisé, c'est le devoir de la gendarmerie, protéger les Français, même en temps de paix.
Ce gendarme a fait preuve des meilleures qualités humaines, de sa foi en des valeurs qu'il croit justes. Tout le contraire de la France, je veux dire, des politiques qui nous gouvernent depuis si longtemps dans le même aveuglement.

Car, en effet, nous ne sommes plus en temps de paix quand une minorité agissante commet des actes terroristes depuis maintenant plusieurs années.
Et quand une partie de la population s'en prend à une autre avec des moyens de guerre : kalachs, armes de poing, grenades, explosifs, cela s'appelle une guerre civile.
Toujours la même réponse des autorités avec les mêmes discours, les mêmes cérémonies endeuillées, mais pas à la hauteur de la situation. Toujours l'esprit munichois chez nos "élites", mettre le problème sous le tapis, ça va s'arranger, je ne veux pas faire souffrir les Français, alors pactisons avec le diable.
Évidemment, il ne faut pas en parler au bon peuple, au nom du "vivre ensemble" et du "pas d'amalgame", concepts bobo-gaucho abondamment diffusés par la radio de la bien-pensance France-Inter : mettez vous bien ça dans la tête.
Que ce soit bien clair : je ne veux pas vivre ensemble avec ces gens-là. Ces gens-là sont nos ennemis et veulent notre disparition.
Qui ça ? les djihadistes bien sûr, pas les musulmans, ne faisons pas d'amalgame ......Tous les musulmans ne sont pas des djihadistes, mais tous les djihadistes/terroristes sont musulmans. Il y a donc un problème avec une communauté qui sécrète ces êtres malfaisants.

D'ailleurs, ils n'ont pas besoin d'utiliser la violence pour nous chassez de chez nous, le temps et leur fécondité travaillent pour eux :
J'habite un quartier depuis l'an 2000, style village vigneron, très agréable avec ses petits commerces et petits vieux. Aujourd'hui, tous les commerçants ont fui et remplacés par des petits commerces maghrébins, j'entends plus souvent parler arabe que français, toutes les femmes dans la rue sont voilées (même des enfants de 10 ans) et habillées de noir, poussant leur ribambelle de marmots (subventionnée par la CAF) pendant que monsieur (payé par Pôle-Emploi) sirote son thé à la menthe au café maure qui envahit le trottoir..
Je quitte le quartier cet été : encore un territoire perdu pour la République.

Alors, au delà des discours - plus jamais ça ! - que fait-t-on?

- On met les fichés S en prison ? Il n'y a déjà pas assez de places de prison, c'est non et puis on ne peut pas les enfermer tant qu'il ne sont pas passé à l'acte..... Ah bon alors ? Il faut s'habituer, bientôt un attentat sera considéré comme un fait divers, donc on attend le prochain ... patience !
Et puis ils ne sont que 20.000 et pas tous des djihadistes, mais ce ne sont que la partie émergée de l'iceberg, ils faut compter toute la partie silencieuse de la population qui les soutient, la famille, la cité, toutes ces femmes voilées qui vous disent " Je ne veux pas m'intégrer dans votre pays de mécréants"...Car, ils ne veulent pas vivre ensemble avec nous, eux-non plus !!
- Quand on leur demande pourquoi ils sont en France : c'est parce qu'on y vit mieux, tu t'allonges et les allocations te tombent toutes seules ! Pourtant ils ont fait la guerre à la France pour avoir un pays indépendant, pourquoi ne font-ils pas leur guerre dans leur pays, pour leur liberté, c'est contre Boutéflika qu'ils devraient se battre ! ?? De toute façon, le patronat français a besoin d'une main d’œuvre bon marché pour construire nos logements, et maintenir la compétitivité de nos entreprises. Donc pas question de limiter l'immigration.
Curieux, on nous vante à longueur de journée qu'il faut investir dans les nouvelles technologies, l'intelligence artificielle, les start-ups.....il nous faut des cerveaux (qu'on n'a plus) et pas des bergers de troupeaux de moutons qui vont se retrouver au chômage...... comprendra qui voudra.
- On peut expulser les étrangers : non ils sont bi-nationaux, franco-marocains : déchéance de la nationalité, non, on en ferait des apatrides.... même le Maroc n'en veut pas !
- Et puis on est dans un État de droit, non mais ! on ne peut pas faire des lois contre nos valeurs européennes. C'est vrai que, après nous avoir vendu que l'Europe nous a apporté la paix (éternelle croient les jeunes d'aujourd'hui), il est difficile de dire tout haut que l'on est en état de guerre.

Donc, messieurs les députés, si vous ne pouvez pas passer des lois dans l’État de droit pour résoudre le problème (pas les réformettes sans issue comme les centres de déradicalisation, le renforcement du renseignement, francisation les imams,...sur la défensive, vous serez toujours plusieurs trains en retard sur eux qui sont à l'offensive), il faut passer des lois de guerre. Sinon, la guerre est perdue d'avance face à un ennemi déterminé, lui.
Je ne vois rien de tel dans aucun des partis politiques actuels et je suis très pessimiste sur l'avenir du pays.

Mme Mireille Knoll a été sauvagement assassinée parce qu'elle était juive, par son voisin, maghrébin, qui a mis le feu à son appartement.
Pas d'amalgame avec le paragraphe ci-dessus s'il vous plait ! Et bien si, qui voulez-vous, en France, veut éliminer les juifs? à part les musulmans???..
Gérard Collomb parle de l'explosion des actes antisémites violents ces derniers temps : aujourd’hui [ces attaques antisémites] reprennent de manière extrêmement forte ..........et que fait-on?
On laisse partir les juifs qui quittent notre pays et nous gardons et continuons à importer les musulmans....
Les juifs intégrés à la nation, les musulmans intégristes qui le refusent.
Que des clichés? pas vraiment. Sortez un peu de chez vous pour aller voir ce qui se passe dans les banlieues, dans tout le Midi de la France. Même la police n'ose y mettre les pieds.

Les juifs sont les premières victimes des musulmans, car ils sont minoritaires, donc plus facile à éradiquer.
Les Français n'ont pas de mémoire et n'ont pas lu le Coran.
Quand l'Algérie est devenue indépendante, les pieds-noirs sont tous partis comme un seul homme et pourquoi donc alors qu'ils ont passé des années, voire des siècles à "vivre ensemble"??????
Parce que depuis ce jour là leur voisins maghrébins, avec qui ils avaient de bonnes relations, leur ont dit : soit vous partez, soit c'est "Couic" .... le sourire berbère.
Attitude tout à fait conforme aux prescriptions du Coran qui dit aux musulmans en terre étrangère ou sous domination de se faire tout petit et de suivre les lois en vigueur, mais quand la situation s'inverse, c'est la loi islamique qui doit s'appliquer.
Vous avez remarqué comme il peuvent être très aimables et serviables, ....mais ils ont un couteau dans la poche. J'ai visité pas mal de pays arabes, Maroc, Égypte, Jordanie, Syrie, Turquie, Républiques autonomes de Russie, jamais je n'y ai ressenti de danger en tant que touriste, mais en France, je ne me sens pas en sécurité et je me méfie. Il est vrai que dans ces pays, ils sont gouvernés soit par des dictateurs soit par des rois de droit divin, alors en démocratie, ils en profitent et savent qu'ils ne risquent rien. Ils sont protégés dans le pays des Droits de l'Homme, le beau pays où l'on peut vivre très paisiblement avec 25 condamnations à son casier judiciaire.

Donc, ne vous inquiétez pas, ils nous ont chassé d'Algérie, ils nous chasserons de France, en commençant par les Juifs,.... avec l'assentiment de toute la nation, amorphe, lobotomisée par 50 ans de propagande socialo.
A moins que les Français finissent par se réveiller, mais je n'y crois pas, un peuple qui a voté successivement pour Hollande, puis Macron en le croyant socialiste, de quoi désespérer de la démocratie.......
plutôt le déclin vers une libanisation du pays.

Les campus étudiants bruissent d'assemblées générales, de facs bloquées, les syndicats guettent avec impatience la coalition des luttes, le joli moi de mai pointe son nez, favorable aux grands bouleversements tels mai 68 dont on s’apprête à célébrer les 50 ans. Mais qu'y a-t-il à célébrer???? Un demi siècle de renversement des valeurs (celles dont A. Beltrame vient de nous rappeler l'existence), un demi siècle de laxisme et de renoncements successifs qui ont fracassé la société française et permis la situation actuelle, l'émergence d'un ennemi intérieur.
A. Beltrame et M.Knoll, deux victimes de leur siècle, de l'ancien temps nous dit-on, probablement un point de non-retour.
Bonne chance à la jeunesse pour les temps nouveaux, elle devra assumer beaucoup de fautes de leurs ainés.